---

---
Home / News / VERS LA MISE EN PLACE D’UNE INTERPROFESSION DANS LA FILIERE CAFE-CACAO
A+ R A-

VERS LA MISE EN PLACE D’UNE INTERPROFESSION DANS LA FILIERE CAFE-CACAO



 

‘’Mener des réflexions approfondies sur le processus de création de l’Organisation Interprofessionnelles Agricoles (OIA) de la filière café-cacao’’. Tel est l’objectif général de l’atelier de réflexion des acteurs institutionnels sur le processus de mise en place de l’organisation interprofessionnelle agricole de la filière café-cacao, qui s’est tenu du 18 au 20 octobre 2017 à NSA Hôtel de Grand-Bassam.

Cet atelier est organisé par le  Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MINADER) en collaboration avec Le Conseil du Café-Cacao et le Programme d’Appui au Secteur Agricole de Côte d’Ivoire (PSAC) s’adresse aux acteurs institutionnels. Il permettra d’harmoniser la compréhension des dispositions réglementaires en vigueur en vue d’aborder les questions liées à la mise en place d’une interprofession consensuelle dans la filière café-cacao.

Il est sans ignorer que la filière café-cacao constitue le principal levier de développement de la Côte d’Ivoire. De ce fait, il serait donc nécessaire de s’appuyer sur des acteurs crédibles et des organisations de producteurs fortes et professionnelles en vue de leur implication effective dans la prise de décisions relatives aux activités de la filière café-cacao.

En procédant donc à l’ouverture officielle des travaux au nom du Ministre de l’Agriculture et de Développement Rural, le Directeur de cabinet, Monsieur Siaka Minayaha COULIBALY, a prôné le changement de mentalité, après avoir fustigé le comportement égocentrique de certains acteurs. Ce qui fait que quatre ans après la réforme de la filière, la mise en place de cette organisation continue de marquer le pas.

« De l’argent a été dépensé, du temps a été perdu, des risques ont été pris pour aider les acteurs à se faire aider mais jusqu’à aujourd’hui, le résultat est le même », a déploré en outre le représentant du Ministre Mamadou Sangafowa COULIBALY. C’est pourquoi, il a invité les acteurs à « choisir des représentants sur des bases objectives, des représentants dignes et honnêtes », qui pourront les représenter valablement au sein du Conseil d’Administration du Conseil du café-cacao.

Notons que cet atelier qui a clos ses travaux le vendredi 20 octobre 2017 a permis de dégager une feuille de route assortie d’un chronogramme.

» Voir les photos